6 Minutes de lecture

Bilan carbone entreprise : un pas pour le climat ? 

21 avr. 2022 15:35:31

Les entreprises ont un rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique. Elles doivent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), notamment ceux résultant des transports. 

bilan_carbone_entreprise

Réaliser un bilan carbone est une étape nécessaire : grâce à lui, les entreprises évaluent leur impact environnemental. Elles peuvent ensuite prendre des mesures adaptées pour diminuer leur empreinte carbone voire atteindre un bilan carbone neutre. 

Dans cet article, découvrez ce qu’est un bilan carbone, son importance et les avantages qui en découlent. Découvrez ensuite des données sur l’impact carbone des transports ainsi que comment réduire l’empreinte carbone des entreprises.    

Bilan carbone définition 

Il s’agit d’une méthodologie mise en place pour évaluer l’impact d’une activité sur l’environnement. L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, ou Agence de la transition écologique) l’a développée en 2004. 

Le Bilan Carbone consiste à calculer les émissions de GES d’une entreprise (total exprimé en CO2eq). Il est obligatoire pour les entreprises :

  • De plus de 500 salariés en métropole ;
  • De plus de 250 salariés dans les régions et départements d’outre-mer.

Le Bilan Carbone prend en compte trois types de gaz à effet de serre, classés selon trois scopes :

  • Scope 1 : émissions directes de GES liées à la fabrication des marchandises ;
  • Scope 2 : émissions indirectes liées aux consommations énergétiques ;
  • Scope 3 : toutes les autres émissions indirectes (approvisionnement des produits, transport, fin de vie…).

Ces scopes servent à définir précisément l’origine des émissions de GES. 

Il existe deux types de Bilan Carbone : 

  • Simplifié : il mesure seulement les deux premiers scopes.
  • Complet : il prend en compte les trois scopes.

Seul le Bilan Carbone simplifié est obligatoire, mais il est recommandé d’opter pour un bilan complet. 

Il doit être renouvelé tous les quatre ans. Il est aussi obligatoire pour toutes les entreprises du secteur logistique (marchandises, personnes, déménagement…). Elles doivent communiquer le nombre d’émissions de GES produites par leur activité, conformément à l’article L1431-3 du Code des transports

En découvrir plus sur l'empreinte carbone des transports.

Le prix d’un Bilan Carbone n’est pas fixe. Il dépend de différents éléments, parmi lesquels : 

  • La taille de l’entreprise, le nombre de collaborateurs y travaillant ;
  • La quantité de sites à auditionner lors du bilan ;
  • Le type de bilan demandé (simplifié ou complet).

Sous certaines conditions, l’ADEME peut accorder des subventions aux entreprises désirant réaliser un Bilan Carbone complet.

En fin de compte, cette démarche est bénéfique pour toute l’entreprise car elle permet d’améliorer l’image de marque et de construire une stratégie RSE solide.

Quels sont les avantages d’un Bilan Carbone ?

La crise climatique oblige les entreprises à repenser leurs pratiques pour réduire leur impact environnemental. Réaliser un Bilan Carbone, puis mettre en place des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, présente plusieurs avantages :

  • Identifier les sources principales d’émissions de GES ;
  • Améliorer l’image de l’entreprise : les consommateurs se montrent plus exigeants envers l’engagement écologique des marques. Ils n’hésitent plus à passer à la concurrence si une entreprise ne correspond pas à leurs valeurs ;
  • Améliorer la marque employeur : les jeunes talents ne cherchent plus seulement un travail satisfaisant et un bon salaire. Ils veulent s’engager auprès d’entreprises partageant leurs valeurs ;
  • Réduire les coûts d’exploitation : les mesures prises pour réduire les émissions de GES se traduisent par des économies. Par exemple, une baisse de consommation de carburants ;
  • Être en conformité avec les réglementations : le secteur du transport de marchandises doit s’aligner sur les lois. Réaliser un Bilan Carbone est non seulement conseillé, mais également obligatoire dans certains cas.

Adopter une démarche plus écologique peut être aussi une opportunité pour les entreprises. En prenant les mesures nécessaires pour réduire ses émissions de GES, elle améliore son image et réduit ses coûts. Elle envoie des signaux positifs aux consommateurs, collaborateurs, actionnaires.

Le bilan carbone du transport routier

Le transport routier de marchandises représente 7 % des émissions de GES en France en 2018, soit une baisse de 22 % en 10 ans. De nombreuses initiatives ont été prises pour réduire l’empreinte carbone des transports routiers au fil des ans. Il faut cependant poursuivre les efforts. 

Le bilan carbone du transport maritime

Selon l’ONG Transport & Environment, 3 % des émissions mondiales de GES par an résultent du transport maritime. Une large partie de ces émissions résulte du transport de marchandises.

Quelles actions mener pour réduire son Bilan Carbone selon les types de transports ?

 

Pour réduire ses émissions de GES, une entreprise peut mettre en place différentes actions, selon le(s) mode(s) de transport utilisé(s) :

  • Transport routier : optimiser les flottes et itinéraires, adopter l’écoconduite… 
  • Transport maritime : optimiser les opérations logistiques, utiliser des carburants moins polluants, adopter une navigation lente…
  • Transport aérien : améliorer les facteurs de charge, mieux gérer le trafic aérien, opter pour des biocarburants…

D’autres actions indirectes ont aussi un impact sur les émissions de GES liées au transport : par exemple, en optimisant les emballages des marchandises. Les entreprises peuvent ainsi limiter le poids du vide. Des packagings non adaptés entraînent une surconsommation d’emballage, de calage… Cela se traduit par des camions circulant avec des colis contenant du vide. 

Des marchandises mieux emballées réduisent aussi les risques de détérioration, de retours, et réduisent les émissions de GES. Il est donc très bénéfique pour l’environnement et son entreprise de créer des emballages écologiques afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

La livraison à bilan carbone neutre : ça veut dire quoi ?

Un bilan carbone neutre signifie l’absence d’émission GES lors du transport. Pour atteindre ce résultat, les entreprises peuvent déployer une flotte de véhicules ne générant pas (ou peu) de GES. Par exemple :

  • Opter pour la livraison à vélo sur les courtes distances ;
  • Choisir un transporteur utilisant des véhicules électriques ;
  • Former les conducteurs à l’écoconduite ;
  • Privilégier les circuits courts…

Cela peut être complexe à mettre en place. Une autre solution est de compenser les émissions de GES liées au transport. Par exemple, en s’engageant sur des projets de transition écologique donnant la possibilité de réduire une quantité équivalente de CO2. Cela permet d’aboutir à un Bilan Carbone neutre.

Conclusion

Pour freiner le réchauffement climatique, les entreprises doivent intégrer les préoccupations environnementales dans leurs process. Le transport représente encore une source de pollution majeure. 

Les entreprises ne doivent pas attendre d’y être contraintes par la loi pour agir. Réaliser un Bilan Carbone est une nécessité pour réduire ses émissions de GES, mais c’est aussi une opportunité. Les entreprises limitent leur impact environnemental, elles améliorent leur image de marque, réduisent leurs coûts.

Thématiques: empreinte carbone
Julien Clery

Écrit par Julien Clery

Responsable Projets Marketing