7 Minutes de lecture

Sourcing d’emballages : quelles innovations pour répondre aux problématiques environnementales ?

5 nov. 2020 11:28:00

La gestion des déchets est devenue un enjeu majeur de la lutte pour préserver l’environnement. Les entreprises ont fort à faire pour s’adapter aux nouvelles réglementations et aux attentes des consommateurs en matière d’emballage. Certaines d’entre elles font preuve de créativité ou d’un grand sens de l’innovation pour répondre aux nouveaux besoins. L’écoconception connaît ainsi des découvertes très intéressantes à suivre de près.

 

L’écoconception : une source d’innovation

 

Repenser les emballages, une nécessité

New call-to-action

La question des emballages et des déchets qu’ils occasionnent représente un enjeu important, tant pour les entreprises que pour les consommateurs. Si le plastique à usage unique est bien souvent pointé du doigt, il n’est pourtant pas le seul concerné par la question.

Ce sont globalement tous les emballages qui doivent être repensés. Par exemple, le carton et le papier sont des matériaux que l’on imagine écofriendly par défaut, car ils sont fabriqués à partir du bois qui est une ressource renouvelable.

Mais leur production n’est pas toujours faite dans des conditions respectueuses de l’environnement. De plus, contrairement à la croyance populaire, tous les cartons et papiers ne sont pas recyclables. Ils peuvent contenir des produits toxiques, comme certaines encres, ou encore avoir été plastifiés ou trop salis pour être recyclés dans des conditions optimales.

Un papier ou carton recyclable doit ainsi respecter des critères précis. Il en va de même pour de nombreux matériaux. Repenser les emballages, c’est donc avant tout s’interroger à chaque étape, de la production jusqu’au recyclage ou à la destruction des déchets. C’est justement dans cette optique que l’écoconception est née.

 

L’écoconception, une démarche engageante

 

L’écoconception est un principe, pour ne pas dire une philosophie, visant à créer les produits les plus respectueux de l’environnement possible. Pour cela, les aspects environnementaux sont pris en compte à chaque étape de la production, ce qui implique aussi bien le choix des matières premières, que leur mode d’extraction, leur acheminement ou encore leur fin de vie (recyclage ou destruction). L’écoconception concerne aussi bien les produits que leurs emballages. Dès lors que l’environnement n’est pas pris en compte dans l’une des étapes, on ne peut plus parler d’écoconception. 

 

Il est possible de distinguer plusieurs définitions et approches dans l’écoconception, parmi lesquelles : 

 

  • L’écoconception visionnaire : elle prend en compte des éléments tels que l’état d’esprit, le social, la culture, l’éthique…

 

  • L’écoconception opérationnelle : toutes les stratégies et les procédures mises en place, la prévention des déchets, les démarches proactives, la planification coordonnée du produit…

 

Cependant, quelle que soit la définition retenue pour l’écoconception, trois éléments clés sont systématiquement cités :

 

  • La réduction maximale de l’impact environnemental ;
  • La notion de cycle de vie (du choix des matières premières jusqu’au recyclage ou à la destruction) ;
  • Un focus conception de produit. 

 

Améliorer son image et optimiser ses coûts grâce à l’écoconception

 

L’écoconception touche ainsi à une multitude de sujets et pousse les entreprises à repenser entièrement la chaîne de production. Si nombre d’entre elles ont déjà franchi le pas, il s’agit pourtant d’une démarche qui nécessite du temps et des investissements financiers. Par exemple, cela peut impliquer de changer ses fournisseurs habituels afin de privilégier des acteurs locaux. Il peut également s’agir de renoncer à des solutions économiques pour se tourner vers des filières plus écologiques avec un coût supérieur. 

 

Si le changement peut inquiéter certaines entreprises, il faut tout de même souligner que devenir écoresponsable est un véritable atout en termes de branding. Les consommateurs étant à la recherche de produits plus respectueux de l’environnement, ils se tourneront naturellement vers des entreprises qui mettent en avant l’écoconception de leur produit. Des emballages durables ou recyclables représentent donc un atout marketing indéniable. À terme, cela peut également être une source d’économies pour l’entreprise, d’autant plus que la mise en place de l’écoconception commence généralement par un audit complet. Vous aurez ainsi une vision claire des différents postes de dépenses et des optimisations pouvant être effectuées. Par exemple, lors de l’audit des emballages, vous pouvez constater des modèles non adaptés aux produits. Cela entraîne des dépenses supplémentaires qui pourraient être évitées. Il en va de même pour le suremballage dont se plaignent de nombreux consommateurs. Il existe désormais des alternatives pour créer des emballages parfaitement adaptés aux produits, avec des tarifs avantageux.

 

Circular Challenge, un concours pour encourager l’écoconception

 

Certaines entreprises proposent des innovations pour écoconcevoir de manière encore plus optimale. La société Citeo a ainsi lancé Circular Challenge, un programme d’open innovation. Ce projet international vise à dénicher les innovations les plus intéressantes pour réduire l’impact des emballages et améliorer leur fin de vie, mais aussi pour faciliter l’adoption et la mise en place rapide de ces solutions. Ici, ce n’est pas seulement la recherche d’innovations qui est mise en avant, mais le fait de trouver des solutions prometteuses pour l’avenir.

Il s’agit donc avant tout de mettre en avant des propositions concrètes et pratiques d’innovation durable, qui pourraient être réellement applicables.

 

Comment les entreprises et la technologie innovent pour proposer des emballages durables ?

 

La question des emballages, et plus encore du plastique à usage unique voué à disparaître, pose de nombreux problèmes aux entreprises. En effet, même si certains matériaux se révèlent nocifs pour l’environnement, il est parfois complexe de les remplacer.

On pourra citer l’exemple du plastique qui présente des avantages indéniables pour emballer et préserver les aliments. Ces qualités sont difficiles à reproduire via d’autres matériaux.

Remplacer le plastique n’est donc pas tant une question de mauvaise volonté que de possibilité. Heureusement, des alternatives se développent peu à peu grâce à l’imagination des entreprises en matière de packaging écologique. 

 

Voici plusieurs exemples d’innovations d’écoemballage pour répondre à la problématique de l’emballage durable :

 

  • Les glaces individuelles compartimentées : traditionnellement, les glaces individuelles sont emballées chacune dans un sachet plastique, puis placées dans un carton. Une entreprise a eu l’idée de repenser ce système d’une manière aussi simple que pratique : au lieu d’emballer chaque glace dans un sachet plastique, elles sont positionnées dans le carton dans des compartiments adaptés. Cela permet une réduction des déchets et une utilisation moindre de plastique.

 

  • Le film en polypropylène pour des emballages sous atmosphère modifiée ou sous vide : le conditionnement habituellement utilisé a une empreinte carbone de 23 % supérieure à cette innovation développée par l’entreprise Mondi.

 

  • L’emballage en papier biosourcé et recyclable : Nestlé a développé ce modèle destiné aux barres de céréales et fruits. Il est plus respectueux de l’environnement tout en préservant la qualité et la fraîcheur des produits. Il permet ainsi de remplacer le plastique habituellement utilisé.

 

  • Le cartonnage composite pour conditionner les aliments frais : cet emballage est fabriqué avec 90 % de matériaux recyclables. Il est en plus conçu pour être facilement recyclé par les consommateurs. Pour les entreprises, c’est une innovation particulièrement intéressante : ce cartonnage permet d’emballer les produits frais sous vide tout en offrant des possibilités vastes de personnalisation. Les marques qui l’utilisent pourront ainsi se distinguer aisément des concurrents. 

 

  • L’emballage de glace individuelle compostable : développé par l’entreprise Lickalix, ce conditionnement ne contient pas de plastique et se décompose naturellement en 12 semaines lorsqu’il est jeté dans une poubelle de déchets alimentaires. Il peut également être mis au compost. Comme il est conçu à base de matériaux végétaux, il peut aussi se décomposer dans l’océan, il permet ainsi de préserver les fonds marins et leur faune.

 

  • Le film compostable pour l’emballage alimentaire : cette enveloppe flexible et transparente est très prometteuse pour conditionner des aliments. Il est conçu à base de carapaces de langoustines et il dispose de propriétés antimicrobiennes.

 

  • Le film monomatériau recyclable : il présente des qualités similaires à celles d’un emballage multicouche, et il semble idéal pour conserver les aliments. Il est conçu sans chlore et il est capable de faire barrière aux arômes, aux huiles minérales et à l’oxygène. Il permettrait ainsi d’emballer différents produits, comme des fruits secs, du café ou encore du thé.

 

  • Les productions déclassées du lait transformées en film plastique d’emballage : la startup Lactips a mis au point cette innovation durable qui permettrait d’envelopper de nombreux produits alimentaires. L’emballage est soluble dans l’eau chaude ou froide et compostable, ce qui permet de faciliter le recyclage. 

 

  • Les fibres cellulosiques (matières végétales) pour remplacer les sacs plastiques : cette innovation a été développée par Paptic. Cet emballage est présenté comme étant aussi pratique que du plastique et aussi recyclable que du papier. Il représente une alternative intéressante aux sacs plastique à usage unique.

 

Adopter une démarche d’écoconception implique une réflexion en profondeur sur la production tout entière des emballages. Du choix des matières premières aux méthodes de production et jusqu’au recyclage, aucun élément ne doit être ignoré. Si cela peut paraître contraignant pour les entreprises, c’est surtout une excellente initiative pour préserver l’environnement. Cela peut aussi représenter un atout marketing fort pour séduire les consommateurs à la recherche d’emballages écofriendly. Mais plus encore, c’est une source d’innovation aux possibilités immenses. 

New call-to-action

DS Smith Team

Écrit par DS Smith Team