3 Minutes de lecture

Artificielle non superficielle

19 nov. 2019 14:51:07

L’intelligence artificielle a beaucoup fait parler d’elle en France en 2018. Objet d’une stratégie nationale, sujet de multiples travaux d’experts, elle a été dotée d’un plan de financement d’1,5 milliards d’euros d’ici à 2022. Séduisantes pour les uns, inquiétantes pour les autres, ces technologies imprègnent notre quotidien et offrent des possibilités infinies… Quand la réalité rattrape la fiction.

Dis Siri, c’est quoi l’IA ?

Apparue dans les années 50*, la notion d’intelligence artificielle s’applique aux programmes qui peuvent effectuer des tâches humaines. Depuis la victoire de la machine Deep Blue sur le champion du monde d’échecs Gary Kasparov, l’IA et le machine learning** se sont développés dans de nombreux domaines : de la défense à la finance en passant par l’environnement, les transports ou le commerce, les applications se multiplient. Au point de sonner le glas de l’humanité ?

#7 Artificielle non superficielle

Trop artificielles pour être intelligentes 

Les intelligences artificielles s’inspirent des processus cognitifs humains. Mais elles sont dépourvues d’émotions, de conscience ou de capacités de prises de décisions autonomes. Ce qui les rend incomparables avec l’intelligence humaine***. Elles se différencient avant tout par leur capacité colossale à stocker et traiter de grandes quantités de données. Grâce au deep learning****, elles évoluent à la vitesse de la lumière. Rien qu’au niveau du marché du travail, elles impacteraient 50 % des emplois actuels*****, notamment par la robotisation des tâches répétitives.

France, Terre d’Intelligence… artificielle

La généralisation de ces techniques ouvre un marché stratégique sur lequel la France entend bien peser. L’observatoire de l’IA en France dénombre 542 structures, dont 338 start-up évoluant dans l’écosystème national de l’IA. Elles seraient 3645 dans le monde******. L’hexagone accueille le Facebook AI Research ainsi que le centre de recherche en intelligence artificielle de Google. Dans ce paysage, plusieurs pépites nationales ouvrent des perspectives aux entreprises : en matière de recrutement (Riminder), de relation client (Snips), de supply chain (Vekia) ou encore de marketing prédictif (Tinyclues) et d’e-réputation (Linkfluence). Augmenter sa performance et sa compétitivité grâce à l’IA ? Pas bête !

* avec les travaux du mathématicien Alan Turing et le développement de l’informatique
**
champ d'étude de l'intelligence artificielle se fondant sur des approches mathématiques et statistiques pour donner aux ordinateurs la capacité « d'apprendre » à partir de données.
*** Voir : Luc Julia, L’intelligence artificielle n’existe pas, Editions First, 2019
**** technique imitant la méthode d'apprentissage humaine pour acquérir certains types de connaissances
*****
D’après l’étude d’Oxford, « The future of employment: how susceptible are jobs to computerisation ? » 
******
40 % d’entre elles sont installées aux États-Unis

Julien Clery

Écrit par Julien Clery

Responsable Projets Marketing