6 Minutes de lecture

Logistique emballage : tout ce qu’il faut savoir en 2022

18 juil. 2022 14:37:36

Le processus d’emballage occupe une place centrale dans le conditionnement des commandes. Une attention particulière doit y être apportée pour optimiser cette étape, mais aussi pour mieux satisfaire les clients. Qu’est-ce que la logistique emballage ? Quels sont les éléments clés à considérer pour l’optimiser au mieux ? DS Smith répond à toutes vos questions.

emballage_logistique

Emballage logistique : définition

Le packaging n’est pas seulement un carton utilisé pour optimiser l’expérience d’achat. En logistique, l'emballage joue un rôle crucial tout au long de la chaîne. 

L’emballage concerne tous les éléments vendus avec le produit dont l’objectif est de :

  • Garantir sa sécurité lors de toutes les étapes de la chaîne logistique ;
  • Présenter le produit pour le rendre plus attrayant aux yeux des consommateurs. Il peut aussi jouer un rôle informatif. Toutes les informations utiles sur les produits sont imprimées dessus ;
  • Le préserver jusqu’à son utilisation par le client pour éviter, par exemple, une détérioration de ses composants, une baisse des qualités nutritionnelles… Par exemple, les emballages alimentaires doivent respecter des consignes de sécurité strictes pour éviter tout risque d’avarie. Un produit alimentaire mal emballé peut entraîner des problèmes de santé chez le consommateur.

Logistique et emballage recouvrent une activité spécifique. Ce n’est pas tout à fait identique à l’emballage simple, l’objectif est différent. Il concerne les éléments mis en place pour transporter, stocker, manipuler les produits dans la supply chain. La gestion des emballages logistiques permet d’optimiser, de faciliter, chacune de ces étapes.

Les différents types d’emballage logistique

Un emballage se compose de différents niveaux : primaire, secondaire, tertiaire. Chacun a une fonction importante.

Emballage primaire

Il est directement en contact avec le produit fini (ou unité de consommation) :

  • Il identifie le produit ;
  • Il facilite la manipulation, l’utilisation du produit ; 
  • Il le rend plus attractif ;
  • Il informe le consommateur (atouts, grammage, quantité, conseils d’utilisation, consignes de recyclage…).

L’emballage primaire est avant tout destiné au consommateur final. Il améliore son expérience d’utilisation du produit. Il joue aussi un rôle dans la stratégie marketing des entreprises, notamment en rayon. Il permet aux produits de se distinguer des autres marques, d’attirer l’attention des clients. Il sert aussi à maintenir le produit dans une position stable, à faciliter sa mise en rayon.

Emballage secondaire

Il recouvre l’emballage primaire pour apporter une protection supplémentaire. Grâce à lui, les marchandises résistent mieux à l’empilement, la manipulation lors du transport, de l’entreposage. 

Il joue aussi un rôle pratique : il peut contenir plusieurs produits, par exemple, dans le cas d’un lot. L’emballage secondaire est parfois utilisé pour servir directement à l’expédition des produits, notamment dans le cas du e-commerce. Une autre utilisation possible est de rendre les produits plus simples à repérer dans les stocks. On parle alors d’emballage personnalisé (couleurs, indications écrites, logo, nom de la marque…) et permet de gagner en visibilité.

L’emballage secondaire inclut d’autres éléments en plus du simple packaging primaire. Par exemple, un coussin de présentation, du calage, un séparateur pour organiser les produits…

Emballage tertiaire

Il est aussi appelé emballage de manutention ou transport. Il est conçu dans des matériaux résistants.

Il est utilisé pour regrouper une grande quantité de produits dans l’objectif de les manipuler au sein de la chaîne logistique. Par exemple, pour les transporter, les stocker. C’est pourquoi le terme « unité de distribution » est employé pour le désigner. Il ne sert pas seulement à faciliter le déplacement, le stockage des marchandises : il les protège à chaque étape. 

L’emballage tertiaire peut prendre différentes formes. Par exemple :

  • Un film plastique maintenant en place une grande quantité d’emballages secondaires ;
  • Une palette ;
  • Des caisses ;
  • Des conteneurs…

Les fonctions de l’emballage en logistique

La logistique emballage concerne plus spécifiquement :

  • La manutention : les marchandises sont regroupées dans des emballages tertiaires. Cela assure un gain de temps lors du chargement, déchargement, transbordement des unités.
  • Le stockage : l’emballage logistique optimise l’exploitation de l’espace dans les aires de stockage. Il facilite aussi les opérations de retrait des marchandises.
  • Le transport : les marchandises sont emballées de manière optimale. Les véhicules de transport ont un meilleur taux de remplissage. Cela permet une baisse des coûts, mais aussi un impact environnemental réduit.
  • La distribution : les distributeurs ont de nombreuses contraintes en termes de stockage, d’écoulement des produits. Par exemple : le poids, le volume des marchandises dans l’entrepôt, puis en rayon. L’emballage logistique doit aussi en tenir compte.

Les 3 étapes pour optimiser la gestion des emballages logistique

Une stratégie de gestion de l’emballage logistique tourne autour de 3 axes principaux : réduire les coûts, automatiser, améliorer les postes de préparation de commande.

1. Réduire les coûts et optimiser l’espace

L’emballage est un poste riche de possibilités en matière de réduction des dépenses. 

  • Standardiser les dimensions : limiter la variété d’emballage des unités de charge permet d’optimiser l’espace de stockage. Il est possible de stocker plus de marchandises, de réduire les dépenses en énergie. C’est aussi une clé pour améliorer les opérations logistiques : chargement, déchargement, contrôle…
  • Contrôler les stocks d’emballage : s’assurer d’avoir toujours la bonne quantité d’emballages à disposition évite les ruptures. L’idéal est de travailler avec un fournisseur capable de livrer sur des délais courts. L’entreprise garde un stock minimal tout en pouvant s’adapter à une soudaine demande forte.

2. Automatiser l’emballage

L’automatisation est source d’économies, mais aussi de gain de temps. 

  • Opter pour des emballages à fermeture automatique : les opérateurs les manipulent rapidement. Cela permet aussi d’économiser sur le ruban adhésif, de simplifier les retours clients. 
  • Investir dans des filmeuses et banderoles pour palettes : cela libère le personnel, il peut ainsi se consacrer à d’autres missions.
  • Utiliser des machines de calage : elles produisent la juste quantité de calage à la demande. Là encore c’est un gain de temps et d’argent.

3. Améliorer les postes de préparation de commandes

Améliorer la productivité des salariés, leurs conditions de travail, est indispensable pour maximiser la production :

  • Optimiser l’ergonomie des postes pour booster la productivité des opérateurs tout en préservant leur santé ;
  • Utiliser un logiciel de gestion d’entrepôt pour améliorer l’organisation des opérations.

Solution D'emballage logistique DS Smith

DS Smith déploie des solutions pour accompagner les entreprises dans l’optimisation de leurs processus logistiques. La gamme d’emballages de transport inclut des caisses et calages. Les cartons et calages sont conçus pour protéger de manière optimale les produits tout au long de la supply chain.

Conclusion

La logistique emballage représente un enjeu essentiel dans la supply chain. Améliorer sa gestion est une source de productivité, de gains financiers. Pour y parvenir, il est important d’optimiser les procédés, travailler avec des partenaires fiables capables d’apporter des solutions d’emballage logistique pertinentes. 

Thématiques: emballage et logistique
Julien Clery

Écrit par Julien Clery

Responsable Projets Marketing